Comment se déroule une séance SCENAR?

Le SCENAR est un petit dispositif portatif, de la grosseur d'une télécommande.  Le thérapeute applique la plaque conductrice sur votre peau jusqu'à ce que vous éprouviez une sensation de picotement, qui peut être un peu inconfortable, mais pas douloureuse. La première séance dure 1 heure, incluant une période de questions pour la plupart des gens.  Les sessions suivantes peuvent varier de 30 minutes à une heure selon les besoins nécessaires. Le thérapeute garde l’appareil à des endroits fixes ou «glisse» l'appareil sur votre peau. Vous serez invité à mentionner tous les changements ou sensations que vous ressentez à votre thérapeute.

L'objectif est de parvenir à une modification de votre état pendant la première séance.
 
Dans certains cas, il est possible que vous éprouviez des douleurs suite à l'intervention.  S'il vous plaît, ne soyez pas effrayé - c'est bon signe!  Il indique que votre corps réagit rapidement et qu'une modification est en cours.  C'est ce que nous recherchions lors de votre première consultation.  Il vous sera demandé de prendre en note toutes les modifications que vous ressentirez suite à la séance initiale. Apportez ces notes lors de votre prochain rendez-vous.

Le Scenar • Comment ça fonctionne?

Le SCENAR s’active en plaçant le dispositif directement sur la peau, à partir de laquelle il capte des signaux électromagnétiques qui sont envoyés au cerveau, modifiés et retournés au corps. Cette caractéristique «biofeedback» est ce qui distingue le SCENAR des machines «TENS» et autres thérapies électriques qui envoient un signal constant et continu auquel le corps peut éventuellement arrêter de répondre. Les signaux du SCENAR, en contraste, changent de réponse selon les changements dans le corps, ce qui empêche une adaptation.  Le dispositif émet une série de signaux par la peau et mesure la réponse, chaque signal est envoyé seulement lorsqu’un changement est enregistré dans les propriétés électriques de la peau en réponse au signal précédent.
 
Le procédé par lequel le SCENAR guérit implique les neuropeptides, les globules blancs, le cortisol, etc., qui correspondent à la pharmacie interne chimique avec laquelle le corps est maintenu en équilibre physiologique et avec laquelle la guérison est accomplie. Sans l’activité du contrôle des peptides produits par les nerfs, le corps peut s’adapter à un état de maladie, que celle-ci soit causée par blessures, injection, stress ou toxicité. 
 
Le SCENAR stimule le système nerveux pour produire les peptides régulateurs, obligeant ainsi le corps à s’autoguérir. 
 
Le dispositif catalyse la production de neuropeptides qui servent aux endroits nécessaires pour rétablir l’état physiologique naturel du corps et causer la guérison. Parce que ces peptides durent plusieurs heures, le processus de guérison continue pour environ 48 heures après que le traitement soit terminé. Le processus de guérison continue aussi pour une autre raison.  La maladie se produit dans les régions du corps où la communication avec les systèmes énergétiques a été bloquée, ce qui explique que le corps ne puisse maintenir son équilibre. Après une session de SCENAR, les voies sont maintenant ouvertes et la communication peut se faire ouvertement.
 
Le SCENAR rétablit un dialogue avec ces régions bloquées.
 
Lorsque les lignes de communication ont été rétablies, les régions privées d'informations continuent le dialogue.  Elles veulent poursuivre et revenir à la vie. La guérison est rapportée non seulement sur le système nerveux, mais aussi en conjonction avec d’autres déséquilibres, corrigeant ainsi les difficultés reliées au sommeil, à l’appétit, au comportement, à l’apprentissage, à la mémoire, aux fonctions sexuelles et à la santé physique dans son ensemble.
 
En ce qui concerne les principes derrière le traitement SCENAR, le corps a une quantité d’énergie limitée qui doit être divisée parmi plusieurs fonctions.  Ses fonctions de survie essentielles sont le remplacement d’énergie (alimentation), la reproduction et la réponse au danger.  Les blessures doivent être réparées, tout en permettant que l’organisme puisse maintenir ses fonctions de survie.  Lorsque la réparation atteint ce niveau, l’organisme stressé par une insuffisance d’énergie pour tous ses besoins, abandonne le processus de guérison et retourne à ces trois fonctions essentielles.   
 
Le SCENAR fonctionne à un niveau d'information qui permet au corps de comprendre qu'il y a encore de la réparation à faire.

                                                                    Accueil