Scenar Techologie

 

 

SCENAR est l’acronyme de Self-Controlled-Energo-Neuro-Adaptive-Regulator. Cette technologie agit directement sur le corps humain au moyen d’impulsions électriques en doses individuelles. Elle active les processus réflexes et biochimiques contenus dans les récepteurs de la peau. Un tel effet déclenche à son tour un réflexe général et une réaction neurohumorale de l’organisme tout entier en raison de l’activité intégrante du système nerveux. C’est ainsi qu’est rétablie l’homéostasie.

Le principe de courant par impulsion électrique existe depuis fort longtemps. On trouve également ce type de courant dans le corps humain, par exemple, dans le coeur, le cerveau et les muscles squelettiques. Il existe une affinité entre certains types de courant électrique et celui des êtres vivants.

L’efficacité du traitement au Scenar, comparée à celle de neurostimulateurs électriques habituels, est nettement supérieure en raison de l’absence de risque de surdose.

En effet, le niveau d’une impulsion stimulante et la durée de traitement sont ajustés automatiquement selon la sensibilité du patient et la réaction de l’organisme à l’électrostimulation.

On évalue la réaction de l’organisme à un traitement Scenar en se basant sur le taux de variation de la durée de la première demi-vague d’oscillations forcées. Le caractère d’une pathologie est déterminé par la durée de la première demi-vague d’oscillations forcées.

On peut modifier manuellement ou automatiquement les paramètres des impulsions stimulantes selon le taux de variation de la durée de la première demi-vague d’oscillations forcées.

Les dispositifs de type Scenar sont donc dotés de cette caractéristique importante : la possibilité de déterminer la durée de traitement à l’électrostimulation et celle du diagnostic en se basant sur la variation de la durée de la première demi-vague d’oscillations forcées.

Du point de vue biophysique, l’homéostasie est l’état dans lequel tous les processus impliqués dans la transformation de l’énergie dans l’organisme (température, équilibre acide-base, etc.) sont en équilibre de manière dynamique et stable en dépit de changements environnementaux.

La peau joue un rôle essentiel dans ce processus. Les terminaisons nerveuses de la peau informent continuellement le cerveau de tout changement influençant le corps, qu’il soit interne ou externe. Toute altération de la surface cutanée reflète l’état du corps.

Le Scenar produit des impulsions électriques dont la forme est analogue aux impulsions nerveuses du cerveau. Puisque le cerveau contrôle les organes et les tissus au moyen d’impulsions électriques, il est naturel que les impulsions produites par le Scenar influencent de manière transdermique les organes et les systèmes internes au moyen d’un feedback du corps. Puisque ces impulsions opèrent à l’intérieur de paramètres physiologiques et, en conséquence, sont transformées dans le corps par le simple fait de leur activité, elles ne sont pas étrangères au corps et ne causent donc pas d’effets secondaires.

L’opération des dispositifs de type Scenar est fondée sur la réaction la plus importante de la peau et du corps tout entier : il s’agit de la réaction d’orientation, c’est-à-dire, une réaction qui est générée par le corps en raison d’un changement dynamique du stimulus.

Grâce à leur capacité de feedback (dispositif-organisme-dispositif), les dispositifs de type Scenar réagissent à tous les changements d’impédance de la peau. Tout changement énergétique dans l’impulsion électrique du dispositif provoque une réaction maximale du corps. En conséquence, il n’y a ni réaction d’orientation discontinue du corps ni adaptation au traitement au Scenar. En outre, il n’y a aucune réduction de la sensation-seuil causée par un irritant monotone, comme c’est le cas de traitements utilisant d’autres électro simulateurs.

Les impulsions stimulent les cellules, les tissus et les organes, et elles sont transformées en signaux contenant de l’information sur une pathologie présente dans le corps. Par la suite, cette information est acheminée au système nerveux central. Nous sommes donc en présence d’un système fonctionnel complet : le cerveau reçoit l’information et la transforme, puis il sélectionne les systèmes du corps pertinents qui permettront le retour à un état normal le plus rapidement possible et il les instruit de commencer à s’activer. Ce processus déclenche tous les mécanismes de récupération du corps, y compris celui du transfert d’énergie.

Ainsi débute une transition graduelle des fonctions du corps de l’état pathologique à l’état normal.

Le Scenar active une grande partie des fibres nerveuses. Les analyses les plus récentes démontrent que toutes les fonctions biologiques du corps et les effets qu’elles produisent, tels la sécrétion dans les voies gastro-intestinales, l’effet anti-douleur et la régulation de l’appétit, sont rendues possibles par des médiateurs chimiques appelés neuropeptides. Ceux-ci s’activent dans les fibres nerveuses. La stimulation des neuropeptides a un effet positif non seulement sur les fonctions biologiques principales, mais aussi sur l’activité sexuelle, la capacité d’apprentissage et l’amélioration de la mémoire.


                                                                                                                              Accueil